Pow Wow

Alain, fan depuis toujours des harmonies vocales des Beatles, du doo-wop et du gospel, rêvait d'un quartet vocal où sa voix de basse pourrait s'exprimer dans la grande tradition d'Orlandus Wison (G.G. Quartet) ou Jimmy Ricks (Ravens)
Avec Pascal Périz, ex-guitariste rythmique des Alligators, Ahmed Mouici, ex-Gene Everett, un ami rencontré au hasard des concerts, et Bertrand Pierre, recruté par petites annonces, et soutenu stratégiquement par Christophe Dumas et Marc Maret, il forme Pow Wow, dans le seul but de recréer la magie des groupes vocaux des années 50-60, et avec l'espoir de faire quelques concerts de temps à autre...
La suite de l'histoire va lui prouver que l'idée n'était pas trop mauvaise, et le groupe va se retrouver en moins d'un an propulsé sur le devant de la scène et connaître un incroyable succès populaire.
Des tournées incessantes, une présence continue à la télévision, 2 Olympias, 2 Victoires de la Musique, 10 jours sold-out au Casino de Paris, des disques d'or et de diamant, 4 albums, des millions de disques vendus, rien ne semble devoir arrêter Pow Wow.
Mais ce succès, avec la pression inévitable qui l'accompagne, a un prix, et le moment arrive où le doute et la fatigue prennent le pas sur le plaisir.
En 1998, les 4 chanteurs décident de faire un break.
Voici quelques moments-clés de cette énorme aventure...

> Le site internet de Pow Wow